Nanoparticule

Définition

Une nano­par­ti­cule est un objet dont au moins une des dimen­sions est de l’ordre du nano­mètre (1 à 100 nm).

Comparaison de la taille d'une bactérie et d'une nanoparticule.
Comparaison de la taille d’une bac­té­rie et d’une nano­par­ti­cule. L’échelle de cette figure est loga­rith­mique (cela signi­fie qu’il faut mul­ti­plier ou divi­ser par 10 pour pas­ser d’une gra­dua­tion à l’autre).

Nanoparticules d’origine naturelle

Le mot nano­par­ti­cule est sou­vent uti­li­sé pour dési­gner des élé­ments fabri­qués de façon indus­trielle par des humains. Il existe éga­le­ment des nano­par­ti­cules qui sont pro­duites natu­rel­le­ment dans tous les com­par­ti­ments de la nature : hydro­sphère, litho­sphère, atmo­sphère et bio­sphère. Elles peuvent être for­mées par des méca­nismes phy­siques, chi­miques ou bio­lo­giques. Par exemple l’al­té­ra­tion des roches, des érup­tions vol­ca­niques ou la com­bus­tion de biomasse. 

Des micro-orga­nismes peuvent aus­si for­mer des nano­par­ti­cules, par exemple les bac­té­ries magné­to­tac­tiques qui pro­duisent des cris­taux de fer dans un com­par­ti­ment cel­lu­laire appe­lé magné­to­some. Dans ce cas la pro­duc­tion de nano­par­ti­cules est dite “contrô­lée”. Au contraire d’autres micro-orga­nismes vont pro­duire des nano­par­ti­cules de façon “induite”. Dans ce cas ce n’est pas une fonc­tion pré­cise du micro-orga­nisme qui est res­pon­sable de cette for­ma­tion mais plus un effet du métabolisme.

Nanoparticules d’origine humaine (anthropique)

En plus des nano­par­ti­cules qui sont pro­duites de façon indus­trielle, d’autres sont aus­si crées indi­rec­te­ment par cer­taines acti­vi­tés humaines telles que le trans­port rou­tier, la com­bus­tion des ciga­rettes ou l’in­ci­né­ra­tion de déchets en inci­né­ra­teur. Des acti­vi­tés indus­trielles comme l’ex­ploi­ta­tion de mines par exemple émettent aus­si des nanoparticules.

Utilisations des nanoparticules

De nom­breuses uti­li­sa­tions ont été trou­vées pour les nano­par­ti­cules dans des domaines comme la méde­cine, l’a­gri­cul­ture, l’en­vi­ron­ne­ment ou l’in­dus­trie. Voici quelques exemples :

- Agriculture : en tant que pro­duit phy­to­sa­ni­taire pour éli­mi­ner des micro-orga­nismes patho­gènes, dépol­lu­tion des sols.

- Industrie : créa­tion de maté­riaux empê­chant le déve­lop­pe­ment de bio­films.

- Médecine : déli­vrer de façon spé­ci­fique des médi­ca­ments, éli­mi­ner des micro-organismes.

Toxicité des nanoparticules

Malgré les impacts posi­tives qu’elles peuvent avoir dans de nom­breux domaines, cer­taines nano­par­ti­cules peuvent aus­si un impact néga­tif à cause de leur toxi­ci­té. Du fait de leur très petite taille, les nano­par­ti­cules peuvent faci­le­ment péné­trer à l’in­té­rieur d’or­ga­nismes vivants. Les nano­par­ti­cules pro­duites natu­rel­le­ment le sont à des concen­tra­tions très faibles. Il est donc com­pli­qué d’é­tu­dier leur toxicité.

Bibliographie

Ball AS, Patil S, Soni S. (2019) Introduction into nano­tech­no­lo­gy and micro­bio­lo­gy. Methods in Microbiology. 2019;46:118. doi : 10.1016/bs.mim.2019.04.003 (lien)

Griffin, S., Masood, M. I., Nasim, M. J., Sarfraz, M., Ebokaiwe, A. P., Schäfer, K. H., Keck, C. M., & Jacob, C. (2017). Natural nano­par­ticles : A par­ti­cu­lar mat­ter ins­pi­red by nature. Antioxidants (Basel, Switzerland), 7(1), 3. https://​doi​.org/​10​.​3390​/​a​n​t​i​o​x​7010003 (lien)

Kheiri, S., Liu, X., & Thompson, M. (2019). Nanoparticles at bioin­ter­faces : Antibacterial acti­vi­ty and nano­toxi­co­lo­gy. Colloids and Surfaces B : Biointerfaces, 110550. doi:10.1016/j.colsurfb.2019.110550 (lien)

Kumar, P., Pirjola, L., Ketzel, M., & Harrison, R. M. (2013). Nanoparticle emis­sions from 11 non-vehicle exhaust sources – A review. Atmospheric Environment, 67, 252277. doi:10.1016/j.atmosenv.2012.11 (lien)

Lespes, G., Faucher, S., & Slaveykova, V. I. (2020). Natural nano­par­ticles, anthro­po­ge­nic nano­par­ticles, where is the fron­tier ? Front. Environ. Sci. 8:71. doi : 10.3389/fenvs.2020.00071 (lien)

Sharma, V. K., Filip, J., Zboril, R., & Varma, R. S. (2015). Natural inor­ga­nic nanoparticles–formation, fate, and toxi­ci­ty in the envi­ron­ment. Chemical Society reviews, 44(23), 84108423. https://​doi​.org/​10​.​1039​/​c​5​c​s​00236b (lien)