Roches, minéraux et cristaux

Définition d’une roche

Les roches sont un maté­riel solide com­po­sé d’un assem­blage de miné­raux. Une roche peut être com­po­sée de la répé­ti­tion d’un seul type de miné­ral ou alors de l’as­sem­blage de plu­sieurs espèces miné­rales dif­fé­rentes.

Définition d’un minéral

Un miné­ral est une sub­stance solide d’o­ri­gine non bio­lo­gique que l’on trouve dans la nature (croûte ter­restre). Un miné­ral est carac­té­ri­sé par sa nature chi­mique. Une grande par­tie des miné­raux sont dits cris­tal­li­sés (auto­morphe) car ils sont com­po­sés d’a­tomes for­mant une struc­ture stable et ordon­née. Il existe éga­le­ment des miné­raux dont les atomes ne forment pas une struc­ture homo­gène. On parle alors de miné­raux amorphes. Il s’a­git par exemple du cas du verre for­mé lors d’un refroi­dis­se­ment rapide de la lave.

Définition d’un cristal

Les cris­taux sont des corps solide dans les­quels la struc­ture des atomes est orga­ni­sée d’une façon régu­lière. La taille des cris­taux peut varier de quelques nano­mètres à plu­sieurs mètres. Les cris­taux trou­vés dans la nature sont com­po­sés à par­tir d’élé­ments inor­ga­niques.

En pla­çant des molé­cules orga­niques dans les bonnes condi­tions phy­si­co-chi­miques, il est pos­sible de les faire cris­tal­li­ser. On peut ain­si obte­nir des cris­taux à base d’ADN ou de pro­téines. L’étude de ces cris­taux per­met d’ob­te­nir des infor­ma­tions sur les molé­cules qu’ils contiennent. Cela est uti­li­sé en bio­lo­gie pour étu­dier la struc­ture de pro­téines par exemple.

Ressources bibliographiques

Schumann W. (2016) Minéraux et roches (2nd édi­tion) Delachaux et Niestlé ISBN 2603024620