Halophile

Définition

Le terme “halo­phile” désigne les orga­nismes qui néces­sitent du sel pour se déve­lop­per et qui vivent dans des envi­ron­ne­ments salés. Ce mot est uti­li­sé par de nom­breux scien­ti­fiques mais avec des sens légè­re­ment dif­fé­rents. Par exemple la quan­ti­té de sel néces­saire pour être halo­phile peut varier selon un scien­ti­fique à l’autre.

Des micro-orga­nismes halo­philes sont trou­vés dans les trois branches du vivant. Les micro-orga­nismes résis­tants aux fortes concen­tra­tions en sels peuvent sur­vivre dans des condi­tions géné­rant des stress simi­laires. Par exemple les sol­vants organiques.

Mécanismes de résistances au sel

Plusieurs méca­nismes per­mettent de résis­ter à des fortes concen­tra­tions en sel. Une stra­té­gie, appe­lée “salt-in”, consiste à accu­mu­ler des ions dans le cyto­plasme pour contrer la pres­sion osmo­tique due au NaCl. Par exemple le potas­sium (K+) issus du KCl. Cette accu­mu­la­tion empêche l’eau de s’é­chap­per de la cellule.

Dans le cas du “salt-out”, des molé­cules orga­niques solubles appe­lées osmo­pro­tec­tants per­mettent de main­te­nir la pres­sion osmo­tique. Ces osmo­pro­te­cants peuvent être des sucres comme le tré­ha­lose ou des acides ami­nés comme la gly­cine par exemple.

Utilisation en biotechnologies de micro-organismes halophiles

De nom­breuses appli­ca­tions existent en bio­tech­no­lo­gies pour les micro-orga­nismes halo­philes. Ils sont une source d’enzymes résis­tantes aux fortes pres­sions osmo­tiques. Certains de ces orga­nismes pro­duisent des pig­ments d’in­té­rêts indus­triels. Par exemple la micro-algue verte Dunaliella pro­duit de fortes quan­ti­tés de bêta-carotène.

Les micro-orga­nismes halo­philes peuvent aus­si être uti­li­sés en bio­ré­ha­bi­li­ta­tion pour dépol­luer des envi­ron­ne­ments salés.

Bibliographie

de Lourdes Moreno, M., Pérez, D., García, M. T., & Mellado, E. (2013). Halophilic bac­te­ria as a source of novel hydro­ly­tic enzymes. Life (Basel, Switzerland), 3(1), 3851. https://​doi​.org/​10​.​3390​/​l​i​f​e​3010038 (lien)

Ollivier, B., Caumette, P., Garcia, J. L., & Mah, R. A. (1994). Anaerobic bac­te­ria from hyper­sa­line envi­ron­ments. Microbiological reviews, 58(1), 2738. (lien)

Oren, A. (2008). Microbial life at high salt concen­tra­tions : phy­lo­ge­ne­tic and meta­bo­lic diver­si­ty. Saline Systems, 4(1), 2. doi:10.1186/1746144842  (lien)

Oyewusi, H. A., Wahab, R. A., & Huyop, F. (2020). Dehalogenase-pro­du­cing halo­philes and their poten­tial role in bio­re­me­dia­tion. Marine Pollution Bulletin, 160, 111603. doi:10.1016/j.marpolbul.2020.111603 (lien)