Candidatus Midichloria mitochondrii

Définition

Candidatus Midichloria mito­chon­drii est une bac­té­rie trou­vée chez plu­sieurs espèces de tiques comme Ixodes rici­nus (qui est aus­si impli­quée dans la trans­mis­sion de la mala­die de Lyme). En terme de quan­ti­té, il s’a­git d’une des bac­té­ries les plus abon­dantes du micro­biome des tiques. Cette bac­té­rie est trou­vée prin­ci­pa­le­ment dans les ovaires et les glandes sali­vaires des tiques femelles. Alors qu’elle n’est retrou­vée que chez 44 % des glandes sali­vaires de tiques mâles.

Candidatus Midichloria mito­chon­drii a été iso­lée en 2006 dans une tique.

Origine du nom

Cette bac­té­rie tire son nom d’un com­par­ti­ment cel­lu­laire appe­lé mito­chon­drie et d’une struc­ture simi­laire qui appa­raît dans l’u­ni­vers de fic­tion Star Wars. Dans le film, Star Wars, épi­sode I : La menace fan­tôme, le per­son­nage Qui-Gon Jinn, explique “les midi-chlo­riens sont des orga­nismes micro­sco­piques que l’on ren­contre dans toutes les cel­lules vivantes … ils nous disent ce que veut la force …”. Le mot midi-chlo­rien serait un mélange du nom de deux orga­nites : mito­chon­drie et chlo­ro­plaste. Le terme midi-chlo­rien a été choi­si pour cette bac­té­rie car elle est le pre­mier micro-orga­nisme connu à pou­voir se déve­lop­per dans une mito­chon­drie.

Schéma d’un midi-chlo­rien et d’une mito­chon­drie.

Transmission de la bactérie

La bac­té­rie Candidatus Midichloria mito­chon­drii est trans­mise de tique en tique de façon ver­ti­cale, c’est-à-dire d’une femelle à sa des­cen­dance. En effet, la bac­té­rie étant pré­sente dans les ovaires de la tique, elle peut être trans­mise aux œufs. La pré­sence de cette tique chez 100 % des femelles laisse pen­ser qu’elle pour­rait avoir un rôle posi­tif pour la tique.

Mode de trans­mis­sions d’un micro-orga­nisme : hori­zon­tal et ver­ti­cal. La trans­mis­sion ver­ti­cale cor­res­pond au pas­sage vers les enfants. La trans­mis­sion hori­zon­tale est indé­pen­dante des liens de paren­té. Inspirée de la figure 1 de Bonnet et al., 2017.

Références bibliographiques

Mark Brake & Jon Chase, (2020) La science dans Star Wars, De Boeck Sup, 336 pages, EAN : 9782807328914

Sassera, D., Beninati, T., Bandi, C., Bouman, E. A. P., Sacchi, L., Fabbi, M., & Lo, N. (2006). “Candidatus Midichloria mito­chon­drii”, an endo­sym­biont of the tick Ixodes rici­nus with a unique intra­mi­to­chon­drial life­style. International jour­nal of sys­te­ma­tic and evo­lu­tio­na­ry micro­bio­lo­gy, 56(11), 25352540. doi:10.1099/ijs.0.643860 (lien)

Stavru, F., Riemer, J., Jex, A., & Sassera, D. (2020). When bac­te­ria meet mito­chon­dria : The strange case of the tick sym­biont Midichloria mito­chon­drii †. Cellular Microbiology, 22(4). doi:10.1111/cmi.13189 (lien)