Bruno

b

Cultiver des micro-organismes avec des écorces de pastèques ?

Temps de lec­ture : 3 minutes La pas­tèque est un fruit avec de nom­breux bien­faits pour la san­té humaine. Par exemple, la pas­tèque est une source de lyco­pène, un caro­té­noïde connu pour ses pro­prié­tés anti-oxy­­dantes, anti-inflam­­ma­­toire et pour réduire le risque de mala­dies car­dio­vas­cu­laires. Néanmoins seule une par­tie du fruit est consom­mée par les humains. L’écorce qui repré­sente envi­ron 30 % …

Cultiver des micro-orga­nismes avec des écorces de pas­tèques ? Lire la suite »

Comment éliminer les levures nuisibles dans le vin ?

Temps de lec­ture : 4 minutes Durant la vini­fi­ca­tion, la pro­duc­tion d’al­cool repose sur la pré­sence de levures telle que Saccharomyces cere­vi­siae (S. cere­vi­siae). L’ajout dans le vin de cette levure per­met d’aug­men­ter la repro­duc­ti­bi­li­té de la vini­fi­ca­tion et d’ap­por­ter des arômes. Mais d’autres levures peuvent être pré­sentes dans le vin et avoir des effets moins béné­fiques. Quelles sont les levures …

Comment éli­mi­ner les levures nui­sibles dans le vin ? Lire la suite »

Est-on vraiment composé de plus de bactéries que de cellules humaines ?

Temps de lec­ture : 4 minutes De nom­breuses bac­té­ries sont pré­sentes dans et sur le corps humain. Elles seraient même plus nom­breuses que les cel­lules de notre propre corps. Le chiffre de 10 bac­té­ries pour une cel­lule humaine revient sou­vent dans la lit­té­ra­ture scien­ti­fique et dans la vul­ga­ri­sa­tion. Mais d’où vient cette esti­ma­tion ? Des scien­ti­fiques se sont inté­res­sés à ce mythe …

Est-on vrai­ment com­po­sé de plus de bac­té­ries que de cel­lules humaines ? Lire la suite »

Comment des crustacés ont survécu dans les nappes phréatiques d’Islande bloquées sous la glace ?

Temps de lec­ture : 4 minutes L’Islande est connue pour ses vol­cans et ses sources d’eau (froides ou chaudes). Durant les 10 000 der­nières années, 35 vol­cans sont entrés en érup­tion dans ce pays. Les cou­lées de lave ont conduit à la for­ma­tion de couches poreuses de basalte. L’eau peut s’in­fil­trer à l’in­té­rieur de ces couches poreuses et rem­plir le vide …

Comment des crus­ta­cés ont sur­vé­cu dans les nappes phréa­tiques d’Islande blo­quées sous la glace ? Lire la suite »

Quelle bactérie modèle pour les études dans l’espace ?

Temps de lec­ture : 4 minutes En plus d’être pré­sents sur Terre, les micro-orga­­nismes peuvent aus­si être trou­vés dans les sta­tions spa­tiales construites par les humains. Ces micro-orga­­nismes pour­raient être uti­li­sés pour le trai­te­ment des eaux usées dans l’es­pace ou la pro­duc­tion de médi­ca­ments. Cependant, dans cer­tains cas, ils peuvent aus­si conduire à des mala­dies. La faible gra­vi­té (micro­pe­san­teur) pré­sente à …

Quelle bac­té­rie modèle pour les études dans l’espace ? Lire la suite »

Recycler des déchets électroniques avec des micro-organismes ?

Temps de lec­ture : 3 minutes “Microbes” et “nano­par­ti­cules”, voi­ci deux mots qui peuvent faire peur sépa­ré­ment alors ima­gi­nez l’ef­fet, lors­qu’ils sont asso­ciés dans une même phrase. Dans le cas décrit pas des scien­ti­fiques japo­nais, il n’y a pas besoin de crier à la panique. En effet, les microbes sont sim­ple­ment uti­li­sés pour récu­pé­rer sous formes de nano­par­ti­cules des métaux rares. …

Recycler des déchets élec­tro­niques avec des micro-orga­nismes ? Lire la suite »

Voulez-vous des bactéries avec vos fruits ?

Temps de lec­ture : 3 minutes Le ceri­sier de Sainte-Lucie ou Faux meri­sier (Prunus maha­leb) est un arbuste se déve­lop­pant en Europe et Afrique du sud. Il pro­duit des petits fruits dont l’amertume rend impos­sible la consom­ma­tion. Or de récentes études ont mon­tré que ce fruit pos­sède de nom­breux effets béné­fiques pour la san­té humaine : anti-oxy­­dant, anti-inflam­ma­toire, … Photographie de Base Sophy ; …

Voulez-vous des bac­té­ries avec vos fruits ? Lire la suite »

Les poils des chiens sont-ils plus propres que ceux des barbes ?

Temps de lec­ture : 4 minutes Des cher­cheurs suisses se sont deman­dés s’il était hygié­nique d’u­ti­li­ser les mêmes machines IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) pour les humains et les ani­maux. L’utilisation de ces machines par les ani­maux per­met­trait de faire face au peu d’é­qui­pe­ments pré­sents au niveau vété­ri­naire. Pour étu­dier l’hy­giène, les quan­ti­tés de bac­té­ries pré­sentes sur les poils de chiens …

Les poils des chiens sont-ils plus propres que ceux des barbes ? Lire la suite »